Articles

Moringa : The Complete Vegan Protein – Matcha Alternatives

Le moringa est TELLEMENT rempli de phytonutriments bénéfiques et a tellement d’atouts qu’il m’est difficile de ne pas écrire un livre à son sujet ! Alors restez à l’écoute, car le Moringa est sous les projecteurs des super aliments. Nous allons parler de la teneur en protéines de ce thé adaptogène dans cet épisode.

Si vous n’avez pas encore lu mon Spotlight sur le Moringa, présentant ce qu’il est et comment il est utilisé, consultez-le ici.

Maintenant, il est temps de lire la suite !

Les protéines et un régime végétalien

Sur les 20 acides aminés pertinents pour l’alimentation, 11 sont non essentiels, ce qui signifie que notre corps peut les fabriquer. Mais le reste doit provenir de l’alimentation. Ces 9 autres se retrouvent ensemble dans les protéines animales. Ce qui est génial ! Sauf si vous êtes végétalien.

Les végétaliens doivent manger des combinaisons de plantes pour obtenir suffisamment de ces acides aminés essentiels. Par exemple, les haricots sont riches en protéines, mais il leur manque certains acides aminés essentiels. Cela peut être corrigé en les mangeant avec du riz ou du maïs – qui contiennent les acides aminés qui manquent aux haricots.

Le brassage des plantes pour les combiner correctement et s’assurer que tous les acides aminés sont consommés en quantités appropriées peut être difficile. Et si les végétaliens peuvent soutenir qu’ils ne sont pas vraiment déficients en protéines, il est possible qu’ils soient pauvres en certains des acides aminés essentiels (les éléments constitutifs des protéines) sans s’en rendre compte, ou même s’ils font attention à leur alimentation, il y a beaucoup plus de végétaliens occasionnels qui ne le sont peut-être pas.

Entrez dans le Moringa!

Cette plante miracle contient un énorme 17 acides aminés, et les 9 acides aminés essentiels, ce qui en fait l’une des très rares protéines complètes dans le monde végétal!

Soutien nutritionnel et rajeunissement

Les feuilles de Moringa sont riches en nutriments. L’extrait de feuilles est donné pour répondre à la malnutrition, ce qui en fait un excellent ajout quotidien à l’alimentation:

« Le moringa est riche en nutrition…. En effet, le moringa apporterait 7 fois plus de vitamine C que les oranges, 10 fois plus de vitamine A que les carottes, 17 fois plus de calcium que le lait, 9 fois plus de protéines que les yaourts, 15 fois plus de potassium que les bananes et 25 fois plus de fer que les épinards. »- Gopalakrishnan, Doriya, & Kumar (2016)

Vegan Smoothies Healthy Diet

Leoringa est classé comme un adaptogène. Rappelons que les adaptogènes aident à rétablir l’homéostasie (fonctionnement normal des différents systèmes de l’organisme). Parmi les nombreux avantages nutritionnels du Moringa, le poids est l’un de ceux qui intéressent particulièrement les Occidentaux, ainsi que d’autres pays.

Les adaptogènes normalisent l’équilibre délicat du corps en normalisant la fonction des différents systèmes corporels. Globalement, ils rétablissent l’équilibre de la fonction des surrénales, qui sécrètent les hormones du stress. Celles-ci sont souvent surproduites et ont un impact négatif sur nos fonctions corporelles (telles que la fonction digestive, le système circulatoire – c’est-à-dire la pression sanguine – la fonction du système immunitaire et même la fonction cérébrale). En effet, le stress force la circulation sanguine du lobe frontal du cerveau (notre centre de jugement) vers la zone du cerveau plus axée sur la survie et la réaction. Le stress entrave la digestion et diminue notre réponse immunitaire en forçant le sang à se déplacer du centre vers les membres périphériques pour nous rendre plus aptes à courir ou à nous battre. Lorsque nous sommes stressés, notre tension artérielle peut augmenter. Mais le stress chronique et les traumatismes peuvent entraîner un manque de régulation de choses telles que la pression artérielle et la température corporelle, ce qui entraîne une chute de la pression artérielle et des évanouissements (appelés POTS).

Donc en résumé, en régulant notre réaction physique aux facteurs de stress quotidiens et en modulant l’action des surrénales, et en réduisant la production d’hormones de stress, le moringa permet aux autres systèmes du corps de retrouver un fonctionnement normal. J’ai écrit beaucoup plus sur les plantes adaptogènes ici si vous souhaitez approfondir le sujet. En rétablissant l’homéostasie, on pourrait dire qu’il ramène le corps à l’équilibre et rétablit la fonction normale de plusieurs systèmes corporels.

J’ai déjà mentionné qu’il est donné pour aider à combattre la malnutrition dans les pays en développement économique sous les tropiques (en savoir plus ici). Il fournit des macronutriments (comme les protéines et les graisses) ainsi que de nombreux micronutriments (vitamines et minéraux), et agit pour augmenter la prise de poids chez ces personnes lorsqu’il est utilisé pour compléter leur alimentation. Mais il peut aussi favoriser la perte de poids chez ceux qui ont besoin de réduire le poids affiché sur la balance ! Comment ? C’est un aliment dense en nutriments et faible en calories (ce type d’aliments est particulièrement utile pour ceux qui essaient de perdre du poids).
La plante moringaEn termes de nutrition, j’ai établi un tableau de ce que contient le moringa, et en quelles quantités (pas toujours facile à trouver en ligne…) Il couvre la teneur en nutriments du moringa pour 100g de feuilles fraîches, 100g de poudre (comme le matcha, on consomme la feuille en poudre, pas seulement les infusions), les apports nutritionnels recommandés pour référence et par portion normale en Occident – car c’est le chiffre qui nous intéresse tous vraiment ! Seules les quantités de vitamines C et E diminuent dans la poudre séchée par rapport aux feuilles fraîches.

Tableau 1 : Valeurs nutritionnelles du Moringa pour 100 grammes et par portion

Feuilles fraîches

(Par 100 grammes*)

Poudre de feuilles

(Par 100 grammes*)

RDA**. (Apports nutritionnels recommandés)

Consommation occidentale typique (~1 cuillère à soupe) de Moringa
(arrondie à la décimale la plus proche)

Calories

2,000

Matières grasses

1.7 g

2,3 g

44-70 g

0,46 g

Protéines

6,7 g

27.1 g

0,8 g par kg de poids corporel

5,4 g

Carbohydrates

12,5 g

38.2 g

130 g

7,6 g

Fibres

0.9 g

19,2 g

25 g (valeur quotidienne)

3.8 g

Vitamine B1

0,06 mg

2.64 mg

1,5 mg

0,53 mg

Vitamine B2

0.05 mg

20,5 mg

1,7 mg

4,1 mg

Vitamine B3

0,8 mg

8.2 mg

20 mg

1.6 mg

Vitamine C

220 mg

17,3 mg

60 mg

3.5 mg

Vitamine E

448 mg

113 mg

30 UI (environ 20,1 mg)

22.6 mg

Calcium

440 mg

2,003 mg

1,000 mg

400 mg

Magnésium

42 mg

368 mg

400 mg

73.6 mg

Phosphore

70 mg

204 mg

1 000 mg

40.8 mg

Cuivre

0,07 mg

0,57 mg

0,9 mg ou 900 mcg

0.11 mg

Potassium

259 mg

1,324 mg

3, 500 mg

265 mg

Fil

0.85 mg

28,2 mg

18 mg

5.6 mg

Soufre

870 mg

174 mg

* Si vous vous demandez combien font 100 grammes, c’est à peu près équivalent à ⅓ tasse ou environ 5.25 cuillères à soupe. Cela dit, seulement 70 grammes sont recommandés comme apport quotidien afin de ne pas faire une overdose de fer.

** Les AJR sont des quantités adéquates, mais pas nécessairement optimales, pour une consommation quotidienne totale.

Ce n’est même pas une liste exhaustive non plus – le Moringa contient en fait 92 nutriments (dont le zinc, le manganèse et le sélénium) et 46 antioxydants ! Certains de ces antioxydants sont la quercétine, le bêta-carotène et le glutathion réduit, qui est la forme stable et active du glutathion. Le niveau ORAC (antioxydant) du Moringa est de ~1575, comparé aux 1384 du matcha. Vous pouvez voir un tableau des niveaux ORAC (antioxydants) des thés vendus sur MatchaAlternatives.com ici.

Moringa Protein Workout

Moringa as an Alkalizing Pre-Workout Protein

Vous avez vu ça ? 100 grammes de Moringa contiennent 27.1 grammes de protéines ? Posez ces shakes protéinés à base de produits laitiers et d’œufs et ajoutez du Moringa à un smoothie vert de pré-entraînement ! Votre corps vous remerciera.

De nombreuses boissons protéinées sont riches en protéines acides (blanc d’œuf) ou légèrement acides (lactosérum), et contiennent des additifs comme des sucres, des édulcorants artificiels, des épaississants et des vitamines et minéraux ajoutés (qui sont généralement synthétiques). Les fabricants ne sont pas supervisés par la FDA lorsqu’ils étiquettent leurs produits et évaluent leur sécurité, ce qui signifie qu’ils peuvent contenir des additifs non mentionnés.

Lorsqu’une organisation à but non lucratif (Clean Label Project) a évalué 134 produits, elle a constaté que de nombreuses poudres protéinées contenaient des métaux lourds tels que le plomb, l’arsenic, le cadmium et le mercure, du BPA (un ingrédient utilisé pour fabriquer du plastique), des pesticides et des contaminants liés au cancer.

Les effets alcalinisants du Moringa

Il est recommandé d’obtenir des protéines à partir de sources alimentaires complètes (comme le Moringa), et les avantages alcalinisants du Moringa sont également particulièrement importants.
Manger de grandes quantités d’aliments acidifiants peut conduire à la désoxygénation des cellules sanguines, à un environnement anaérobie qui accueille des pathogènes aimant l’anaérobie et peut conduire à des états pathologiques tels que le cancer (merci à Otto Warburg qui a obtenu un prix Nobel pour avoir découvert ce lien !), à la dégradation des tissus, à la déminéralisation des os, à une probabilité plus élevée de blessures et à l’arythmie cardiaque. Le corps a des tampons pour équilibrer le pH, mais la consommation d’un repas acide avant l’exercice peut submerger ce système tampon et créer une situation très dangereuse.
Le moringa, ainsi que les légumes et les fruits sont généralement alcalinisants (cela signifie qu’ils ont une réponse alcaline dans le corps après la digestion, même si l’aliment lui-même teste à un pH acide avant la digestion), ce qui signifie qu’ils laissent un résidu alcalin ou « cendre ». Donc, encore une fois, pour les lapins de gymnastique qui se soucient de cette question contre les protéines acides dans leurs poudres de blanc d’œuf ou de lactosérum, cela pourrait être une nouvelle intéressante.

Regardez nos futurs articles sur les niveaux de fer et de magnésium du moringa et du matcha – et de façon critique, s’ils sont sous une forme accessible par le corps.

Poudre de thé moringa biologique supérieure avec tasse - alternatives au matcha

Une note de l’herboriste….

Pour ceux qui recherchent une alternative plus simple aux protéines emballées transformées et frelatées, avec toutes ces vitamines et ces nutriments en plus, le moringa est votre réponse.

Je réalise qu’il semble que je vende durement le moringa à ce stade, mais en fait, il est simplement aussi bon. C’est pourquoi il est utilisé comme un aliment pour combattre la malnutrition, et juste Google pour vous-même, il est souvent appelé « l’arbre miracle ». C’est une nouvelle tendance qui arrive enfin aux États-Unis après avoir été un aliment stable dans de nombreuses régions du monde pendant des siècles. Les fondatrices de MatchaAlternatives.com, Elizabeth et Vientiene, l’ont en fait découvert pour elles-mêmes pendant leur année en Inde où il fait partie intégrante de l’alimentation.

~

Explore nos posts &Thés

Découvre la série scientifique sur le thé de Matcha Alternatives ici.
Pour en savoir plus sur nos thés, consultez notre série introductive Spotlight
Poudre de thé moringa biologique supérieur - Matcha Alternatives

Poudre de thé moringa biologique supérieur – Plus d’antioxydants que le matcha, et un goût doux et herbeux, lisse et pas du tout amer ou poussiéreux
Ingrédients : Moringa biologique en petites quantités en provenance d’Inde

& n’oubliez pas de vous abonner au MA Blog pour ne jamais en manquer un autre !
~

Disclaimer

Toutes les informations concernant les herbes, les plantes, les minéraux, les vitamines, etc, sont des informations tirées de données d’utilisation traditionnelle ou de recherches universitaires et doivent être considérées comme telles. Si vous, le lecteur, avez un problème de santé ou médical, veuillez consulter votre professionnel de la santé. Les informations trouvées ici ne sont pas destinées à diagnostiquer, traiter, prescrire ou guérir et n’ont pas été évaluées par la FDA. Ces informations sont à des fins éducatives uniquement.

Le moringa comme protéine végétalienne Références et lectures complémentaires

https://www.researchgate.net/publication/216463190_Moringa_The_herbal_gold_to_combat_malnutrition

https://moringatreeoflife.com/moringa-leaves

Gopalakrishnan, L., Doriya, K., & Kumar, D. S. (2016). Moringa oleifera : Une revue sur l’importance nutritive et son application médicinale. Science des aliments et bien-être humain, 5(2), 49-56. https://doi.org/10.1016/j.fshw.2016.04.001 extrait le 2 déc. 2019 de https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2213453016300362#!

www.cleanlabelproject.org

https://www.health.harvard.edu/staying-healthy/the-hidden-dangers-of-protein-powders

https://sickle.bwh.harvard.edu/iron_absorption.html

https://www.precisionnutrition.com/all-about-phytates-phytic-acid

Sindhu, S., Mangala, S., & Sherry, B. (2013). Efficacité du mooring oleifera dans le traitement de l’anémie ferriprive chez les femmes en âge de procréer. Journal international de recherche en phytothérapie, 3(4), 15-20. Récupéré le 3 déc. 2019 de https://pdfs.semanticscholar.org/a84b/70d33654f4b3472f013bcc1ce1ad578ec541.pdf?_ga=2.168521889.1215032978.1575407944-1553608471.1575407944

Mun’Im, A., Puteri, M. U., Sari, S. P., & A, A. (2016). Effet anti-anémie de l’extrait standardisé de Moringa Oleifera Lamk. Leaves sur des rats induits par l’aniline. Pharmacognosy Journal, 8(3), 255-258. doi : 10.5530/pj.2016.3.14 récupéré le 3 déc. 2019 de https://phcogj.com/sites/default/files/10.5530pj.2016.3.14.pdf

Gopalakrishnan, L., Doriya, K., & Kumar, D. S. (2016). Moringa oleifera : Une revue sur l’importance nutritive et son application médicinale. Food Science and Human Wellness, 5(2), 49-56. doi : 10.1016/j.fshw.2016.04.001 récupéré le 2 déc. 2019 de https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2213453016300362#!

https://www.healthline.com/nutrition/coffee-caffeine-iron-absorption#section2

Clydesdale, F. M. (1982). Les effets des propriétés physicochimiques des aliments sur le statut chimique du fer. Dans ACS Symposium Series (pp. 55-84). https://doi.org/10.1021/bk-1982-0203.ch004 récupéré en décembre. 2, 2019 de https://pubs.acs.org/doi/pdf/10.1021/bk-1982-0203.ch004

Kibangou, I., Bouhallab, S., Henry, G. et al. Protéines du lait et absorption du fer : Effets contrastés de différents caséinophosphopeptides. Pediatr Res 58, 731-734 (2005) doi:10.1203/01.PDR.0000180555.27710.46 récupéré le 3 déc. 2019 de https://www.nature.com/articles/pr2005732

Marciales, K., Soto, J., Castrillo, J., Moncada, J., Arias, J., & Rave, L. (2019). Effet de l’ajout de Moringa Oleifera aux boissons aux fruits sur les paramètres cliniques associés à l’anémie ferriprive chez les écoliers. Archivos LatinoAmericano De Nutrición, 69(1). Récupéré le 3 déc. 2019 de https://www.alanrevista.org/ediciones/2019/1/art-2/

Victor Saturnin, H. B., Mamatchi, M., Nago Eunice, K., Balbine, F. A., Lumo, A. K., Paul, A., … Kou santa, A. (2018). Effets pharmacologiques de la poudre de feuilles de Moringa oleifera (Lam.) dans le traitement de l’anémie chez les enfants âgés de 6 à 30 mois à Lissezoun au centre du Bénin. Biochimie & Physiologie : Accès libre, 7(3). https://doi.org/10.4172/2168-9652.1000244 Récupéré le 3 déc. 2019 de https://www.omicsonline.org/open-access/pharmacological-effects-of-moringa-oleifera-lam-leaves-powder-in-the-treatment-of-anaemia-in-children-aged-from-6-to-30-months-in-2168-9652-1000244-105015.html

Suzana, D., Suyatna, F. D., A, A., Andrajati, R., Sari, S. P., & Mun’Im, A. (2017). Effet de l’extrait de feuilles de Moringa oleifera contre l’hématologie et la valeur biochimique du sang des patients atteints d’anémie ferriprive. Journal des jeunes pharmaciens, 9(1s), S79-S84. doi : 10.5530/jyp.2017.1s.20 récupéré le 3 déc. 2019 de https://www.jyoungpharm.org/sites/default/files/10.5530jyp.2017.1s.20.pdf

https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03514472

Shija, A. E., Rumisha, S. F., Oriyo, N. M., Kilima, S. P., & Massaga, J. J. (2019). Effet de la supplémentation en poudre de feuilles de Moringa Oleifera sur la réduction de l’anémie chez les enfants de moins de deux ans dans le district de Kisarawe, en Tanzanie. Food science & nutrition, 7(8), 2584-2594. doi:10.1002/fsn3.1110 récupéré le 3 déc. 2019 de https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6694432/

Zongo, U., Zoungrana, S. L., Savadogo, A., & Traoré, A. S. (2013). Réhabilitation nutritionnelle et clinique des enfants sévèrement malnutris avec <i>Moringa oleifera Lam</i&gt ;. Leaf Powder in Ouagadougou (Burkina Faso). Sciences de l’alimentation et de la nutrition, 4(9), 991-997. https://doi.org/10.4236/fns.2013.49128 récupéré le Déc. 3, 2019 de http://www.moringanews.org/documents/rehabilitation.pdf
https://www.amchara.com/detox-and-cleanse/92-nutrients-and-46-antioxidants-in-one-tree-maringa-oleifera

https://www.healthline.com/nutrition/jaggery#section3

https://www.researchgate.net/publication/216463190_Moringa_The_herbal_gold_to_combat_malnutrition

https://my.clevelandclinic.org/health/articles/11208-fat-what-you-need-to-know

https://www.nap.edu/read/1349/chapter/2#8

https://health.gov/dietaryguidelines/dga2005/report/HTML/D5_Carbs.htm

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4852230/

https://www.accessdata.fda.gov/scripts/interactivenutritionfactslabel/factsheets/vitamin_and_mineral_chart.pdf

https://www.thecalculatorsite.com/articles/units/convert-ui-to-mcg.php

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK222312/

Sulfur

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.