Articles

Numérologie

Systèmes alphabétiquesEdit

Il existe différents systèmes de numérologie qui attribuent une valeur numérique aux lettres d’un alphabet. On peut citer par exemple les chiffres Abjad en arabe, les chiffres hébreux, les chiffres arméniens et les chiffres grecs. La pratique, au sein de la tradition juive, qui consiste à attribuer une signification mystique aux mots en fonction de leur valeur numérique, et des connexions entre les mots de même valeur, est connue sous le nom de gematria.

Systèmes d’alphabet latinEdit

Il existe divers systèmes de numérologie qui utilisent l’alphabet latin. Différentes méthodes d’interprétation existent, notamment la méthode chaldéenne, pythagoricienne, hébraïque, la méthode d’Helyn Hitchcock, phonétique, japonaise, arabe et indienne.

Système pythagoricienEdit

Cette méthode peut être désignée sous le nom de numérologie occidentale ou de numérologie pythagoricienne. Pythagore, le mathématicien et philosophe grec qui a vécu de 569 à 470 avant Jésus-Christ, est connu comme le père de la numérologie occidentale. Pythagore a commencé sa théorie des nombres en découvrant la relation numérique entre les nombres et les notes de musique. Il a constaté que les vibrations des instruments à cordes pouvaient être expliquées mathématiquement. La méthode pythagoricienne utilise le nom et la date de naissance d’une personne. Le numéro du nom révèle la nature extérieure de l’individu. Il s’agit de la personnalité qu’il présente au monde extérieur. Pour commencer, vous devez utiliser le nom complet de la personne tel qu’il figure sur son certificat de naissance. Ensuite, chaque lettre est associée à un chiffre de un à neuf, selon l’ancien système pythagoricien. Les chiffres sont attribués aux lettres de l’alphabet latin de la manière suivante :

  • 1 = a, j, s,
  • 2 = b, k, t,
  • 3 = c, l, u,
  • 4 = d, m, v,
  • 5 = e, n, w,
  • 6 = f, o, x,
  • 7 = g, p, y,
  • 8 = h, q, z,
  • 9 = i, r,

Puis, on additionne tous les chiffres associés à chaque lettre de votre nom de naissance complet. Ensuite, on réduit le nombre jusqu’à obtenir un seul chiffre.

Exemple : James Duncan Helpert

  • James
    • 1+1+4+5+1
    • = 12
  • Duncan
    • 4+3+5+3+1+5
    • = 21
  • Helpert
      .

    • 8+5+3+7+5+9+2
    • = 39
  • James Duncan Helpert
    • 12+21+39
    • = 72
    • 7+2
    • = 9
  • Alors, le numéro du nom de James Duncan Helpert est le 9.

    Une façon plus rapide d’arriver à une sommation à un chiffre (la racine numérique) est simplement de prendre la valeur modulo 9, en substituant un résultat 0 par 9 lui-même. Comme mentionné précédemment, le chiffre unique alors obtenu se voit attribuer une signification particulière selon la méthode utilisée.

    Lorsqu’une personne change de nom, elle obtient un nouveau numéro de nom. On pense que cela change certaines parties de la personnalité et du destin de l’individu.Ensuite, le numéro de naissance est considéré comme une extension du numéro de nom. Ce numéro représente les traits de caractère et les talents que vous souhaitez avoir. On pense que votre numéro de naissance révèle votre nature profonde et le but de votre vie. Pour trouver votre numéro de naissance, vous additionnez tous les chiffres du mois, du jour et de l’année de votre naissance. Ensuite, vous réduisez ce nombre à un seul chiffre.

    Exemple:

    • L’anniversaire de James est le 5 mai 1997
      • 5+5+1+9+9+7
      • = 36
      • = 3+6
      • = 9

    Dans le système pythagoricien, il y a trois nombres maîtres (11, 22, 33) qui ne se réduisent pas à un seul nombre. Par conséquent, si votre numéro de nom ou de naissance correspond à l’un de ces nombres maîtres, vous ne pouvez pas combiner les nombres pour former un seul chiffre. Enfin, le numéro de nom et le numéro de naissance à un seul chiffre se voient attribuer une signification et un sens particuliers basés sur le système pythagoricien.

    Système chaldéenEdit

    Les Chaldéens étaient un peuple ancien qui a régné sur la Babylonie de 625 à 539 avant JC. Par conséquent, ce système est également connu sous le nom de système de numérologie babylonien. La numérologie chaldéenne est utilisée pour reconnaître les changements d’énergie qui se produisent lorsque vous ou quelqu’un d’autre parlez ou pensez. Le son de quelqu’un qui parle se traduit par des vibrations de différentes fréquences qui affectent l’orateur et ceux qui l’entourent. Le système chaldéen utilise les chiffres 1 à 8. Le chiffre 9 n’est pas utilisé dans le système car il est considéré comme sacré en raison de son lien avec l’infini. Le système chaldéen utilise ce système de chiffres 1 à 8 sur le nom que l’individu utilise actuellement, car c’est l’énergie qui est actuellement projetée. Ensuite, chaque lettre est affectée à un nombre de un à huit, sur la base du tableau de numérologie chaldéenne. Les nombres sont assignés aux lettres de l’alphabet latin comme suit :

    • 1 = A, I, J, Q, Y
    • 2 = B, K, R
    • 3 = C, G, L, S
    • 4 = D, M, T
    • 5 = E, H, N, X
    • 6 = U, V, W
    • 7 = O, Z
    • 8 = F, P

    Exemple :Supposons que James Duncan Helpert se fait normalement appeler Jim.

    • Jim
      • 1+1+4
      • = 6
    • Duncan
      • 4+6+5+3+1+5
      • = 24
      • = 2+4
      • = 6
    • Helpert
      • 5+5+3+8+5+2+4
      • = 32
      • = 3+2
      • = 5

    Alors, les numéros de nom de Jim Duncan Helpert sont 6, 6, et 5.

    Le système chaldéen reconnaît les mêmes nombres maîtres qui étaient présents dans le système pythagoricien. Ces nombres maîtres sont 11, 22 et 33. Les nombres maîtres ne sont pas réduits à des chiffres simples. Dans le système chaldéen, le prénom d’un individu représente sa personnalité sociale, la façon dont il se présente en public et l’énergie qui en découle. Le prénom indique également les intérêts personnels et les habitudes de l’individu. Le deuxième prénom est l’énergie de l’âme et révèle la vérité sur votre âme intérieure et les parties les plus profondes de vous-même. Le deuxième prénom montre les talents cachés, les désirs et ce que votre âme essaie d’atteindre. Le dernier nom est lié à l’influence domestique de la famille.

    Cependant, selon le système chaldéen avancé, les nombres à partir de 10 sont considérés comme des nombres composés, et aucun n’est réduit. Ici, on considère le nombre entier. Par exemple, si vous analysez le nombre 23, vous l’appelez 23/5 comme 2 + 3 = 5, et ensuite vous reconnaissez l’influence des nombres simples 2, 3 et 5, et donc cela devient plus complexe que c’est le cas pour la numérologie pythagoricienne.

    Numérologie chaldéenne avancée

    En numérologie chaldéenne avancée, vous travaillez avec une formule avancée appelée le numérooscope qui est divisé en « soi le plus élevé », le « soi supérieur » et le « soi humain ». Le « moi le plus élevé » est un calcul de la date de naissance complète de la personne, indépendamment de son nom. Le « soi humain » est une formule des combinaisons de chiffres entre la date de naissance de la personne et son nom légal complet. Le « moi supérieur » est considéré comme la passerelle entre la volonté de l’âme et l’expérience humaine.

    En numérologie chaldéenne avancée, vous travaillez également avec une formule qui est censée être capable de prédire le passé, le présent et l’avenir. C’est ce qu’on appelle les rangs de l’année, et ce sont des formules mathématiques qui relient le nombre somme de l’année avec la date de naissance de l’individu, le nombre somme de ses noms, et la somme de son âge cette année-là. Ici, on croit que ces nombres peuvent dire ce qui se passe ou s’était passé dans un mois donné.

    Système AbjadEdit

    Le système arabe de numérologie est connu sous le nom de notation Abjad ou de chiffres Abjad. Dans ce système, chaque lettre de l’alphabet arabe a une valeur numérique. Ce système est le fondement de l’ilm-ul-cipher, la science du chiffrement, et de l’ilm-ul-huroof, la science de l’alphabet:

    .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.