Articles

Quand vous n’aimez pas votre coupe de cheveux

J’ai fait quelque chose cette semaine que je n’avais jamais fait auparavant. Quelque chose que j’ai eu peur de faire depuis aussi longtemps que je me souvienne. Quelque chose que j’ai voulu faire au moins une douzaine de fois mais que je n’ai jamais eu le courage de faire.

Retournons en arrière. Je me suis fait couper les cheveux la semaine dernière. Mon styliste a bien taquiné l’arrière et je suis partie en me sentant insolente et satisfaite. Un lavage et un brushing à la maison plus tard et j’avais l’air très « maman ». Mon bob angulaire était un peu trop droit en travers et il n’y avait pas autant de texture à l’arrière que la dernière fois. Je n’ai pas aimé ça.

visage grincheux
visage grincheux

Voici mon visage grincheux. Ce pli sur le front ? Il sera aussi profond que le Pacifique quand j’aurai 40 ans.

Et donc, pour la première fois de ma vie, j’ai appelé ma coiffeuse et lui ai dit que je n’aimais pas ça et que j’aimerais revenir. J’ai 26 ans et j’ai eu beaucoup de mauvaises coupes de cheveux et beaucoup de coupes de cheveux qui n’étaient pas tout à fait parfaites. J’ai toujours été terrifiée à l’idée de blesser le styliste ou de passer pour une fille facile ou ingrate. C’est la première fois que je fais quelque chose à ce sujet.

Il y a tellement de jours où je ne me sens pas adulte. Des jours où je ne me sens pas complètement à l’aise dans ma propre peau. Des moments où je suis stupéfaite d’avoir réussi à avoir 26 ans. Et puis il y a des jours où je l’assume. C’était une chose stupide et d’une certaine manière, je me sens mieux pour ça. C’était quelque chose qu’un vrai adulte aurait fait.

Et ma styliste. Était-elle folle, blessée ou énervée ? Non. Aussi gentille que possible et totalement compréhensive. Pourquoi ai-je toujours eu peur de parler ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.